République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Actualité / Communiqué de presse

TELEPHONIE MOBILE

L’Autorité rend publics les résultats d’une seconde enquête d’évaluation de la couverture des réseaux de téléphonie mobile 

Paris, le 13 décembre 2001

L’Autorité de régulation des télécommunications vient de conduire une deuxième enquête d’évaluation de la couverture des réseaux de téléphonie mobile portant sur 60 cantons qui s’inscrit dans le prolongement de la première enquête menée en juin dernier sur 40 cantons. L’Autorité aura ainsi testé en 2001 la couverture d’au total 100 cantons.

La prise en compte des préoccupations liées à l’aménagement du territoire est au cœur de l’action de régulation, car elle renvoie à l’un des objectifs que la loi de 1996 lui assigne. Il est donc naturel que l’Autorité contribue à la réflexion en cours sur la couverture du territoire par les réseaux de téléphonie mobile.

Cette enquête, conduite pour sa phase " terrain " par le cabinet Directique, s’est déroulée pendant six semaines aux mois d’octobre et novembre.

La méthodologie utilisée pour cette enquête comportait, par rapport à la première enquête, une évolution consistant à tester, en un grand nombre de points pour chaque canton considéré, l’accessibilité, c’est à dire la possibilité d’obtenir ou non la tonalité de sonnerie lorsqu’un appel est passé. La phase terrain a permis de confirmer que cette évolution constituait une amélioration du protocole de mesure.

La couverture mesurée est une couverture telle que perçue sur les routes. Compte tenu du nombre de cantons retenu, les résultats de cette enquête ne permettent certes pas de tirer des conclusions définitives pour l’ensemble du territoire français. Ils font toutefois apparaître des écarts importants entre les cantons, et sur un canton donné, entre les opérateurs. C’est ainsi que sur les 60 cantons, 49 sont couverts à plus de 90 % par au moins un opérateur et 10 sont couverts à moins de 60 % par au moins un opérateur. Au total la couverture moyenne sur ces cantons et pour les trois opérateurs ressort à 86 %. Sur l’ensemble des 100 cantons qui ont été testés à l’occasion des deux enquêtes couverture menées cette année par l’Autorité, cette couverture moyenne ressort à 83%.

La méthodologie définie par l’Autorité est proposée aux collectivités territoriales pour qu’elles effectuent des enquêtes leur permettant de connaître de façon aussi fiable que possible l’état réel de la couverture dans les zones qui les concernent. À ce titre, l’Autorité a conclu un partenariat avec l’Assemblée des départements de France (ADF) et a signé ou est sur le point de signer plusieurs conventions avec des conseils généraux intéressés.

La photographie qui résultera de ces enquêtes sera utile pour éclairer les choix sur les objectifs de couverture dans les départements et mettre en œuvre les orientations définies lors du Comité Interministériel d’aménagement du territoire (CIADT) de Limoges du 9 juillet dernier.


RESULTATS de l’ENQUÊTE

Couverture correspondant à une situation piéton extérieur et à des communications de qualité correcte

Canton

Dpt

Couverture de l’opérateur ayant la meilleure couverture dans le canton considéré

Couverture de l’opérateur ayant la moins bonne couverture dans le canton considéré

Taux d’accessibilité (1)

Taux de couverture (2)

Taux d’accessibilité (1)

Taux de couverture (2)

Saint-Agrève

07

56% ± 1.9%

54% ± 2.3%

38% ± 1.8%

37% ± 2.2%

Pont-Audemer

27

97% ± 0.8%

96% ± 1.4%

84% ± 2.0%

82% ± 2.5%

Authon-du-Perche

28

95% ± 0.8%

93% ± 1.4%

82% ± 1.4%

81% ± 1.9%

Cloyes-sur-le-Loir

28

97% ± 0.4%

96% ± 0.8%

90% ± 0.7%

89% ± 1.1%

Courville-sur-Eure

28

99% ± 0.3%

98% ± 0.7%

91% ± 0.7%

90% ± 1.1%

La Ferté-Vidame

28

97% ± 0.3%

96% ± 0.7%

90% ± 0.6%

87% ± 1.2%

La Loupe

28

98% ± 0.3%

97% ± 0.8%

90% ± 0.7%

89% ± 1.3%

Senonches

28

99% ± 0.4%

98% ± 1.0%

86% ± 1.3%

85% ± 1.7%

Thiron-Gardais

28

99% ± 0.3%

98% ± 0.7%

90% ± 0.9%

88% ± 1.6%

Azay le Rideau

37

91% ± 1.4%

90% ± 1.8%

77% ± 0.2%

75% ± 2.6%

Bourgueuil

37

74% ± 1.5%

73% ± 2.0%

61% ± 1.7%

61% ± 2.0%

Château la Vallière

37

97% ± 0.8%

96% ± 1.4%

55% ± 2.4%

54% ± 2.8%

Chinon

37

97% ± 0.9%

96% ± 1.5%

89% ± 1.7%

87% ± 2.4%

Langeais

37

86% ± 1.9%

84% ± 2.4%

44% ± 2.6%

44% ± 2.9%

L'Ile Bouchard

37

92% ± 1.0%

90% ± 1.5%

82% ± 1.4%

80% ± 1.9%

Neuillé Pont Pierre

37

97% ± 0.9%

97% ± 1.3%

83% ± 1.9%

82% ± 2.4%

Neuvy le Roi

37

94% ± 0.9%

93% ± 1.5%

76% ± 1.7%

74% ± 2.2%

Le Touvet

38

95% ± 0.6%

95% ± 0.9%

89% ± 0.8%

87% ± 1.3%

Lamotte-Beuvron

41

96% ± 0.8%

95% ± 1.4%

81% ± 1.7%

79% ± 2.3%

Meung sur Loire

45

100% ± 0.2%

99% ± 0.7%

96% ± 0.8%

95% ± 1.3%

Figeac est

46

92% ± 0.8%

91% ± 1.2%

77% ± 1.2%

75% ± 1.7%

Duras

47

90% ± 0.9%

89% ± 1.4%

39% ± 1.5%

38% ± 1.9%

La Canourgue

48

84% ± 1.1%

81% ± 1.8%

45% ± 1.4%

43% ± 2.0%

Le Teilleul

50

100% ± 0.2%

99% ± 0.6%

98% ± 0.3%

97% ± 0.9%

Barenton

50

89% ± 1.5%

87% ± 2.1%

79% ± 2.0%

77% ± 2.4%

Ambrières les Vallées

53

100% ± 0.0%

100% ± 0.4%

97% ± 0.5%

95% ± 1.3%

Bais

53

95% ± 1.2%

94% ± 1.7%

49% ± 2.8%

48% ± 3.3%

Couptrain

53

99% ± 0.3%

98% ± 0.9%

92% ± 1.1%

89% ± 1.9%

Gorron

53

99% ± 0.3%

99% ± 0.6%

94% ± 1.1%

92% ± 1.7%

Landivy

53

97% ± 0.8%

96% ± 1.2%

75% ± 1.9%

74% ± 2.4%

Le Horps

53

99% ± 0.5%

98% ± 1.3%

83% ± 2.2%

80% ± 2.9%

Mayenne est

53

100% ± 0.1%

99% ± 0.6%

93% ± 0.6%

90% ± 1.2%

Mayenne Ouest

53

97% ± 0.4%

96% ± 0.9%

87% ± 0.8%

85% ± 1.4%

Villaines la Juhel

53

95% ± 1.0%

94% ± 1.3%

77% ± 1.8%

77% ± 2.1%

Briouze

61

100% ± 0.2%

99% ± 0.7%

71% ± 1.4%

70% ± 1.8%

Carrouges

61

79% ± 2.0%

78% ± 2.4%

69% ± 2.2%

68% ± 2.7%

Courtomer

61

96% ± 0.5%

95% ± 1.0%

84% ± 0.9%

82% ± 1.4%

Ecouché

61

88% ± 1.2%

86% ± 1.8%

53% ± 1.8%

51% ± 2.3%

Exmès

61

99% ± 0.2%

99% ± 0.6%

33% ± 1.2%

31% ± 1.7%

Gacé

61

96% ± 0.7%

95% ± 1.3%

79% ± 1.6%

77% ± 2.2%

Mortrée

61

99% ± 0.3%

98% ± 0.7%

68% ± 1.4%

66% ± 1.9%

Moulins la Marche

61

79% ± 1.1%

77% ± 1.6%

73% ± 1.2%

70% ± 1.8%

Passais

61

98% ± 0.4%

96% ± 0.9%

93% ± 0.7%

92% ± 1.1%

Putanges

61

89% ± 1.1%

88% ± 1.6%

75% ± 1.5%

73% ± 2.2%

Sées

61

97% ± 0.6%

96% ± 1.1%

80% ± 1.4%

78% ± 1.9%

Trun

61

98% ± 0.4%

97% ± 1.0%

56% ± 1.5%

54% ± 2.1%

Tourouvre

61

92% ± 0.9%

91% ± 1.3%

53% ± 1.7%

52% ± 2.1%

Bapaume

62

98% ± 0.4%

97% ± 0.8%

83% ± 1.0%

82% ± 1.5%

Châteldon

63

76% ± 1.3%

74% ± 1.8%

63% ± 1.5%

61% ± 2.0%

Maubourguet

65

99% ± 0.2%

98% ± 0.7%

87% ± 0.8%

85% ± 1.4%

Le Lude

72

97% ± 0.6%

96% ± 1.1%

82% ± 1.3%

80% ± 2.0%

Pontvallain

72

99% ± 0.4%

99% ± 0.8%

78% ± 1.7%

75% ± 2.4%

La Suze sur Sarthe

72

100% ± 0.1%

99% ± 0.6%

99% ± 0.3%

98% ± 0.9%

Loué

72

99% ± 0.3%

99% ± 0.7%

94% ± 0.9%

92% ± 1.4%

Conlie

72

97% ± 0.8%

96% ± 1.4%

84% ± 1.7%

80% ± 2.5%

Sillé le Guillaume

72

94% ± 0.9%

93% ± 1.4%

79% ± 1.5%

78% ± 2.0%

Bourg-St-Maurice

73

98% ± 0.3%

98% ± 0.5%

93% ± 0.5%

92% ± 0.9%

Albi Nord Est

81

99% ± 0.3%

98% ± 0.8%

92% ± 0.7%

91% ± 1.2%

Noirmoutier

81

100% ± 0.1%

100% ± 0.3%

97% ± 0.3%

96% ± 0.6%

St-Georges-les-Baillargeaux

86

99% ± 0.2%

99% ± 0.5%

97% ± 0.4%

96% ± 0.9%

  1. l’accessibilité est définie comme la capacité pour un utilisateur de pouvoir accéder au réseau, c’est à dire d’obtenir lors d’une tentative d’appel la tonalité de sonnerie, à partir d'un point quelconque situé sur une route quelconque dans chaque canton testé.
  2. la couverture est définie comme la capacité pour un utilisateur non seulement d’accéder au réseau mais également de maintenir une communication d'au moins une minute, et de qualité correcte, à partir d'un point quelconque situé sur une route quelconque dans chaque canton testé. Cette notion de couverture inclut donc la notion d’accessibilité en y ajoutant une exigence de qualité de service.

La couverture moyenne sur ces 60 cantons et pour les trois opérateurs est de 86 %.

Méthodologie de l’enquête d’évaluation de la couverture des réseaux de téléphonie mobile

1) Description générale de l’enquête

a) Principes

L’étude a consisté à mener une campagne sur le terrain permettant de mesurer la couverture effective du territoire pour chaque opérateur.

Elle a porté sur 60 cantons, dont 15 dispersés et 45 contigus.

La couverture est définie comme la probabilité pour un utilisateur de passer une communication d'au moins une minute, et de qualité auditive satisfaisante, à partir d'un point quelconque situé sur une route quelconque dans chaque canton testé.

Toutes les mesures ont été effectuées dans les conditions d’utilisation d’un piéton extérieur.

La méthode de mesure statistique utilisée pour cette étude comporte deux parties :

  • Une partie " mesure " consistant à effectuer en un certain nombre de points du territoire correspondant à l’échantillon géographique choisi les mesures suivantes :
        • Une mesure d’accessibilité consistant à tester la possibilité d’obtenir ou non la tonalité de sonnerie lorsqu’un appel est passé 
        • Une mesure de niveau de champ

  • Une partie " étalonnage " consistant à établir une relation statistique entre le niveau de champ reçu par le mobile sur le terrain et la possibilité de maintenir réellement une communication de qualité acceptable d’une durée d’au moins 1 minute sachant que la tonalité de sonnerie a pu être obtenue.

Les taux de couverture sont calculés pour chaque réseau à partir de l’ensemble des mesures de champ et d’accessibilité géographiquement représentatives en les transformant, grâce à la fonction d’étalonnage, en un ensemble de probabilités de réussite d’une communication.

b) Partie mesures

Chaque canton a été parcouru sur 150 km en moyenne, en utilisant tous les types de routes, en parcourant le canton en tous sens, et en passant dans toutes les communes. Dans chaque commune, le véhicule de mesure est passé devant la mairie.

Cela a permis de couvrir une très grande partie des routes de chaque canton (entre 65% et 100%).

Les mesures de niveau de champ et d’accessibilité ont été effectuées, sauf exception, toutes les 15 secondes, dans les conditions d’un utilisateur piéton en extérieur.

Cela a permis de recueillir en moyenne plus de 1650 mesures de niveau champ et d’accessibilité par canton, soit pour chaque canton plus de 550 mesures par réseau.

c) Partie étalonnage

Suivant les réseaux, de 2100 à 2600 communications, passées depuis un téléphone mobile vers un téléphone fixe, ont été établies, c’est à dire décrochées.

Chaque communication a subi soit une coupure, soit a pu être menée à son terme. Dans ce cas, la qualité auditive a été estimée par deux enquêteurs (mobile et fixe) conversant entre eux. La notation était effectuée sur 3 niveaux : mauvaise = intelligibilité difficile ; acceptable = intelligibilité correcte, mais qualité auditive médiocre ; parfaite = communication comparable au filaire. Le bilan retenu est la plus mauvaise des appréciations des deux enquêteurs.

Cela a permis d’établir une loi d’étalonnage définissant, pour chaque niveau de champ, le pourcentage d’appels réussis de qualité correcte, sachant qu’il y a eu accessibilité au réseau, c’est à dire que ces appels ont tous conduit à l’obtention de la tonalité de sonnerie.

2) Résultats et précision

Le tableau ci-dessus présente pour chaque canton l’évaluation de la couverture, c’est à dire le taux d’accessibilité et le taux de couverture. Ces données sont présentées pour l’opérateur couvrant le mieux le canton considéré et l’opérateur couvrant le moins bien ce même canton, à l’exclusion de toute mention nominative ou information permettant d’identifier les opérateurs concernés. La précision statistique des résultats est mentionnée.



Les autres communiqués

Année

Thème

Mots-clés

Valider

Les documents associés