République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Observatoire / Observatoire des marchés

Les services de télécommunication en France au 2ème trimestre 2004 (opérateurs déclarés) / publié en novembre 2004

Dernière mise à jour le 9 février 2006

 Toute l'enquête en téléchargement (pdf)

Introduction

Le marché des télécommunications affiche au second trimestre 2004, avec 8,8 milliards d’euros de revenus, une croissance de +3,1% par rapport au second trimestre 2003. Comme sur les précédents trimestres, les secteurs d’activité qui sont à l’origine de cette croissance sont Internet avec une hausse de 25,8% des revenus sur le champ des seuls opérateurs déclarés et la téléphonie mobile avec une hausse de 14,5%.

La téléphonie fixe
Le marché de la téléphonie fixe recule de 5,7% en terme de revenus, qui ne représentent plus que 36,1% de l’ensemble du marché contre 39,5% un an auparavant. Le recul de la téléphonie fixe est également visible en terme de volume (-3,0% sur un an) et de parc de lignes fixes (-0,6%). Le nombre de lignes dégroupées continue à progresser rapidement, près de 750 000 à la fin du deuxième trimestre. Les lignes en dégroupage partiel représentent 98% de l’ensemble des lignes dégroupées mais le nombre de lignes en dégroupage total se développe (13 731 lignes contre 5 489 à la fin du trimestre précédent).

Internet
Le marché Internet est, avec 418 millions d’euros de revenus, en progression de +25,8% sur un an sur le champ des seuls opérateurs déclarés. Il continue de s’orienter en direction du haut débit, qui représente au deuxième trimestre 2004 68,4% des revenus Internet contre moins de la moitié il y a un an. Le parc d’abonnements Internet s’établit en fin de trimestre à 11,1 millions (sur le champ élargi aux fournisseurs d’accès Internet). Le parc d’abonnements haut débit double en une année passant de 2,5 millions à 5 millions tandis que dans le même temps, le parc d’abonnements bas débit passe de 7,3 millions à 6,1 millions.

Les mobiles
Le secteur des mobiles est toujours le principal moteur de la croissance du marché des télécommunications. Les revenus de la téléphonie mobile sont en hausse de 14,6% sur un an et représentent 41,8% de l’ensemble du marché contre 37,5% il y a un an. Le nombre de clients atteint 42,2 millions à la fin du deuxième trimestre 2004 ce qui représente un taux de pénétration de 70%. Près de 18% des clients de la téléphonie mobile soit 7,5 millions sont utilisateurs actifs des services multimédia mobile.

Note : D’éventuelles révisions des données d’un trimestre d’une publication à l’autre s’expliquent par des corrections apportées par les opérateurs dans leur déclaration. Les écarts susceptibles d’exister entre les croissances annuelles en % et les niveaux affichés sont liés aux arrondis.

1 Le marché des télécommunications dans son ensemble

1.1 Le marché des clients finals

Les revenus globaux du marché des télécommunications se montent au 2ème trimestre 2004 à 8 840 millions d’euros soit une hausse de 3,1% par rapport aux revenus du 2ème trimestre 2003. Avec 3 685 millions d’euros, la téléphonie mobile génère à elle seule 41,7% du marché global et progresse de 14,5%. Dans le même temps, la téléphonie fixe enregistre un recul de 5,7% avec 3 194 millions de revenus sur le trimestre. La croissance du secteur Internet est forte, elle atteint 25,8% sur une année.

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Téléphonie fixe 1

3 386

3 325

3 319

3 264*

3 194

-5,7%

Internet 2

333

326

359

416*

418

+25,8%

Téléphonie mobile 3

3 219

3 436

3 490

3 571

3 685

+14,5%

Ensemble téléphonie et Internet

6 937

7 087

7 168

7 251*

7 297

+5,2%


Services avancés

436

427

456

428*

408

-6,4%

Liaisons louées

562

573

586

542

529

-6,0%

Transport de données 4

126

138

153

128

128

+0,9%

Renseignements, annuaires
et publicité

94

93

91

57

67

-28,5%

Hébergement et gestion de centres d'appels

9

14

7

5

8

-11,3%

Terminaux et équipements 5

412

521

703

459

403

-2,1%

Ensemble du marché

8 576

8 853

9 165

8 870*

8 840

+3,1%

* données rectifiées par rapport à la publication précédente

_____________________________________
1) Cet indicateur recouvre les revenus des frais d'accès et abonnements, des communications depuis les lignes fixes hors communications vers Internet, de la publiphonie et des cartes.
2) Non compris la valeur ajoutée des fournisseurs d'accès Internet ne détenant pas de licences (par exemple, Wanadoo, AOL et Club Internet).
3) Cette rubrique intègre le transport de données sur réseaux mobiles, ainsi que, jusqu'au 4ème trimestre 2003, les revenus des opérateurs de radiomessagerie.
4) L'indicateur comprend uniquement les revenus du transport de données depuis les lignes fixes, le transport de données depuis les lignes mobiles étant intégré dans le chiffre global de la téléphonie mobile.
5) Ce marché ne relève pas à proprement parler du marché des services de télécommunications. La contribution des opérateurs licenciés sur ce marché étant faible, cet indicateur ne donne qu'une vision partielle du chiffre réel.

Volumes
(en millions de minutes

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Téléphonie fixe

26 972

24 941

27 760

28 053*

26 152

-3,0%

Internet (bas débit)

18 124

16 664

17 313

17 210

14 840

-18,1%

Téléphonie mobile

15 500

15 597

16 998

18 009

18 258

+17,8%

Total service téléphonique
et Internet

60 596

57 202

62 072

63 272*

59 250

-2,2%

Dont service téléphonique
(fixe et mobile)

42 472

40 538

44 759

46 062

44 410

+4,6%

* données rectifiées par rapport à la publication précédente.

Le volume total de trafic (téléphonie + Internet) est en recul (-2,4%) par rapport au trafic enregistré au second trimestre 2003. Pour ce qui est du service téléphonique, la hausse importante des volumes de trafic de la téléphonie mobile (+17,8% sur un an) fait plus que compenser la baisse des volumes enregistrée sur la téléphonie fixe (-3,4%) et au total, le volume de communications " voix " augmente de 4,3% sur un an. La baisse des volumes Internet bas débit transitant par le réseau commuté (-18,1%) est liée à la décroissance des abonnements Internet bas débit (-16,5% sur une année).



1.2 Le marché intermédiaire entre opérateurs titulaires de licences

1.2.1 Le marché total

Les revenus des services d’interconnexion sont en hausse de 4,4% sur le 2ème trimestre 2004 par rapport au 2ème trimestre 2003. La hausse de l’interconnexion Internet est due au développement des ventes d’accès en mode ATM (option 3) pour les besoins du marché de l’Internet à haut débit. Les ventes d’accès ATM représentent désormais plus de la moitié des revenus de l’interconnexion Internet. La baisse des volumes d’interconnexion Internet que l’on constate à partir du 1er trimestre 2004 provient d’une réduction du nombre d’acteurs intervenant sur le marché intermédiaire suite à des concentrations entre opérateurs.

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Services d’interconnexion

1 432

1 570

1 435

1 434

1 496

+4,4%

dont opérateurs fixes

659

753

703

661

692

+4,9%

dont Internet

61

60

56

71

85

+39,6%

dont opérateurs mobiles

712

757

676

702

719

+1,0%


Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Services d’interconnexion

38 813

38 230

41 489

38 204

36 878

-5,0%

dont opérateurs fixes

19 547

19 640

22 059

20 999

20 954

+7,2%

dont Internet bas débit

12 399

11 488

12 277

9 898

8 467

-31,7%

dont opérateurs mobiles

6 867

7 102

7 152

7 306

7 456

+8,6%

Notes :
- Les revenus et les volumes de l’interconnexion ne sont pas établis sur les mêmes périmètres, ce qui rend un rapprochement entre ces deux indicateurs inapproprié pour une estimation de prix moyen (les revenus d’interconnexion incorporent des revenus fixes tels que les paiements au titre des liaisons de raccordement ainsi que des prestations entre opérateurs).
- L’interconnexion est l’ensemble des services offerts entre opérateurs résultant d’accords dits d’interconnexion. En cas de rapprochements ou de concentration d’entreprises, une partie des flux entre entreprises disparaît ce qui peut expliquer des baisses entre deux trimestres.
- L’attention du lecteur est attirée sur le fait que les chiffres de l’interconnexion ci-dessus peuvent ne pas être exempts de double-comptes, notamment sur le champ des opérateurs fixes.

1.2.2 Le trafic international entrant

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Services d’interconnexion international
entrant

209

240

215

220

243

+16,5%

dont opérateurs fixes

166

195

172

181

207

+24,7%

dont opérateurs mobiles

43

45

43

39

37

-15,0%


Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Services d’interconnexion international
entrant

1 595

1 801

1 478

1 565

1 660

+4,1%

dont opérateurs fixes

1 359

1 543

1 231

1 313

1 429

+5,1%

dont opérateurs mobiles

236

258

247

252

231

-2,1%

Note : Le roaming-in entrant n’est plus comptabilisé dans le trafic international entrant depuis le premier trimestre 2003. Les valeurs de roaming-in des opérateurs mobiles sont suivies à partir du 1er trimestre 2004 dans le tableau ci-dessous.

1.2.3 Le Roaming in des opérateurs mobiles

Le roaming-in6 des opérateurs mobiles

 

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Revenus en millions d'euros

-

-

-

179

209

-

Volume en millions de minutes

-

-

-

281

335

-

Note : Le roaming-in correspond à la prise en charge par un opérateur mobile français des appels reçus et émis en France par les clients des opérateurs mobiles étrangers.

________________________
6) Ce segment de marché est un sous ensemble du marché total (cf. 1.2.1)

2 Les différents segments de marché

2.1 La téléphonie fixe

2.1.1 L'accès, les abonnements et les lignes fixes

Les revenus générés par les frais d'accès, les abonnements et les services supplémentaires de la téléphonie fixe, quoique stables par rapport au dernier trimestre, sont en recul de 1,3% sur un an.

Revenus de l’accès
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Frais d'accès, abonnements et
services supplémentaires

1 373

1 386

1 364

1 352

1 355

-1,3%


Parc de lignes fixes
(unité)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Nombre de lignes fixes

33 906 084

33 775 617

33 807 233

33 783 175

33 709 447

-0,6%

dont Câble

56 846

57 194

59 793

60 086*

62 791

+10,5%

* données rectifiées par rapport à la publication précédente.

A la fin du 2ème trimestre 2004, plus de cinq millions de clients ont opté pour la présélection d’un opérateur (soit 850 000 clients supplémentaires par rapport à la situation existant à la fin du 2ème trimestre 2003). La sélection appel par appel concerne 2,8 millions de clients à la fin du deuxième trimestre contre 2,9 millions au trimestre précédent.

Parc de connexions indirectes
(unité)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Nombre de connexions indirectes

6 691 988

7 023 708

7 589 629

7 668 359

7 855 793

+17,4%

dont sélection appel par appel

2 487 005

2 655 596

2 944 713

2 925 811

2 794 302

+12,4%

dont présélection

4 204 984

4 368 112

4 644 917

4 742 548

5 061 491

+20,4%

Note : Le parc de sélection appel par appel ne considère que les abonnements actifs, le parc de présélection ne considère que les abonnements en service, net des résiliations

La très forte croissance du nombre de lignes dégroupées s’est poursuivie au second trimestre 2004 tant pour ce qui concerne le dégroupage partiel que le dégroupage total. A la fin du trimestre, près de 750 000 lignes sont dégroupées soit 57% de plus qu’à la fin du trimestre précédent. Le dégroupage partiel représente plus de 98 % des lignes dégroupées, mais le dégroupage total a presque triplé au cours du trimestre pour atteindre 13 731 lignes.

Dégroupage
(unité)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Nombre de lignes dégroupées

55 289

141 356

273 255

477 843

749 542

+1255,7%

dont nombre de lignes
partiellement dégroupées

53 118

138 878

269 460

472 354

735 811

+1285,2%

dont nombre de lignes
totalement dégroupées

2 171

2 478

3 795

5 489

13 731

+532,5%



2.1.2 Les communications depuis les lignes fixes (hors publiphones et cartes et hors Internet)

Les revenus et les volumes des communications depuis les lignes fixes sont en baisse au deuxième trimestre 2004 par rapport au deuxième trimestre 2003 (respectivement de -8,0% et de -3,2%). Le volume des communications de fixe vers mobile continue d’augmenter, sous l’effet de l’augmentation du parc de mobiles, alors que le volume des communications de fixe à fixe diminue sensiblement, notamment pour ce qui est des communications locales (-7,3%).

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Communications nationales hors fixe
vers mobiles

958

907

942

964*

905

-5,5%

dont communications locales**

590

542

567

578*

576

-2,2%

dont communications interurbaines

368

364

375

385

329

-10,8%

Communications internationales

220

203

198

191

182

-17,2%

Communications vers les mobiles

687

681

686

638*

626

-8,8%

Ensemble des communications
des lignes fixes

1 865

1 791

1 825

1 793*

1 713

-8,1%

* données rectifiées par rapport à la publication précédente.
** hors communications d’accès Internet. La ventilation entre les communications locales et interurbaines est une estimation ART

Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Communications nationales

22 180

20 152

22 928

23 202*

21 203

-4,4%

dont communications locales**

15 394

13 726

15 679

15 778*

14 270

-7,3%

dont communications interurbaines

6 786

6 426

7 248

7 424*

6 933

+2,2%

Communications internationales

1 206

1 195

1 212

1 236*

1 251

+3,8%

Communications vers les mobiles

2 864

2 827

2 896

2 914*

2 949

+3,0%

Ensemble des communications
des lignes fixes

26 249

24 174

27 035

27 352*

25 404

-3,2%

* données rectifiées par rapport à la publication précédente.
** hors communications d’accès Internet

2.1.3 Les cartes téléphoniques fixes et la publiphonie

Cartes d'abonnés et cartes
prépayées

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Revenus (en millions d’euros)

51

59

55

50

56

+10,2%

Volumes (en millions de minutes)

361

384

420

422

463

+28,1%


Publiphonie

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Revenus (en millions d’euros)

97

89

76

70

70

-28,5%

Volumes (en millions de minutes)

362

383

306

279

286

-21,1%

 

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Parc de publiphones en fin de         
trimestre (unités)

198 055

195 190

192 273

195 773

189 079

-4,5%

2.2 Internet

2.2.1 Revenus et volumes des opérateurs déclarés

Note : Les données des tableaux ci-dessous correspondent aux prestations que les opérateurs déclarés facturent directement au client final ou aux fournisseurs d’accès quand ces derniers ne sont pas des opérateurs déclarés. La mesure ne couvre pas la consommation totale, car elle ignore la valeur ajoutée des fournisseurs d’accès qui ne sont pas opérateurs déclarés.

Revenus (opérateurs déclarés)
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Total des revenus Internet

333

326

359

416*

418

+25,8%

dont bas débit

148

138

133

127

109

-26,0%

dont haut débit

165

171

205

269*

286

+73,3%

dont autres revenus

20

17

20

20

23

+16,1%

* données rectifiées par rapport à la publication précédente.



2.2.2 Activités Internet bas débit

Revenus Internet bas débit
(opérateurs déclarés)
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Total des revenus Internet bas débit

148

138

133

127

109

-26,0%

dont services de collecte pour les FAIs

67

65

57

57

49

-26,9%

dont forfaits à Internet bas débit

15

15

16

13

12

-18,8%

dont minutes " pay as you go "

65

59

60

56

48

-26,8%

Note : La publication distingue deux types d’abonnements pour les communications d’accès à Internet bas débit pour le client final :

1) (a) le client paye un forfait de minutes de communications vers Internet à son fournisseur d’accès à Internet. Dans ce cas, l’opérateur de boucle locale collecte le trafic Internet pour le fournisseur d’accès à Internet (définition AFA : comptes payants sur une base forfaitaire mensuelle).
    (b) Si l’opérateur de boucle locale est lui même fournisseur d’accès, il comptabilise ses revenus des forfaits sur la ligne " Revenus des forfaits à Internet bas débit ".
2)
le client possède un compte d’accès gratuit (sans abonnement mensuel) chez un fournisseur d’accès et ne paye que ce qu’il consomme (" pay as you go ") directement à l’opérateur de boucle locale (définition AFA : comptes d’accès gratuits ou facturés à l’usage).

Volumes de l’Internet bas débit
(opérateurs déclarés
(en millions de minutes)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Total des volumes Internet
facturés au client final

18 124

16 664

17 313

17 210

14 840

-18,1%

dont minutes "pay as you go"

2 607

2 281

2 520

2 359

2 068

-20,7%

2.2.3 Abonnements Internet

Les nombres d’abonnements des tableaux ci-dessous sont issus, à compter du 4ème trimestre 2003, des résultats de l’enquête spécifique trimestrielle qui est menée par l’Autorité auprès des fournisseurs d’accès Internet. Les résultats portant sur le deuxième trimestre 2004 ont été publiés par l’Autorité le 15 octobre 2004. Les chiffres portant sur le 4ème trimestre 2003 et sur le 1er trimestre 2004 ont été révisés par rapport à la précédente publication pour tenir compte de nouvelles informations recueillies sur certains opérateurs lors de cette enquête.

Abonnements Internet
(opérateurs déclarés et non déclarés)
(unités)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Total des abonnements
Internet

9 788 019

10 005 270

10 557 546

11 022 217

11 126 982

+13,7%

- Abonnements Internet
bas débit (1)

7 338 000

7 215 000

6 931 231

6 551 521

6 127 886

-16,5%

- Abonnements Internet haut
débit (câble, xdsl, BLR…)
(2)

2 450 019

2 790 270

3 626 315

4 470 696

4 999 096

+104,0%


Abonnements Internet bas débit
(1)
(opérateurs déclarés et non déclarés)
(unités)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Abonnements Internet bas débit

7 338 000

7 215 000

6 931 231

6 551 521

6 127 886

-16,5%-

- Comptes d’accès " pay as you go "

 

 

2 804 138

2 727 655

2 596 701

-

- Forfaits

 

 

4 127 093

3 823 866

3 531 185

-


Abonnements Internet haut
débit (2) (
opérateurs déclarés et     
non déclarés)     
(unités)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Abonnements Internet
haut débit
(câble, xdsl, BLR…)

2 450 019

2 790 270

3 626 315

4 470 696

4 999 096

+104,0%

- ADSL

 

 

3 232 013

4 050 343

4 573 504

-

- Câble (source AFORM) (2)

336 668

348 295

393 788

419 779

424 978

+26,2%

- Autres technologies

 

 

514

574

614

-

(1) Source : données de l’AFA (1) jusqu’au troisième trimestre 2003, enquête spécifique " FAI " de l’ART à partir du 4ème trimestre 2003.
(2) Source : données de l’observatoire des marchés de l’ART à partir du quatrième trimestre 2002, enquête spécifique " FAI " de l’ART à partir du 4ème trimestre 2003.

Le parc d’abonnements Internet atteint 11,1 millions à la fin du trimestre. La décroissance du nombre d’abonnements bas débit se poursuit avec une baisse de 423 000 sur le deuxième trimestre. A l’inverse, 528 000 abonnements supplémentaires ont été enregistrés au cours du deuxième trimestre sur le haut débit (soit 11,8% de croissance trimestrielle) qui atteint ainsi le seuil de 5 millions d’abonnements. Avec plus de 91% des abonnements Internet haut débit, les technologies DSL sont largement prédominantes.

Note : En ce qui concerne les accès à Internet à haut débit ventilés selon la technologie d'accès, une interprétation correcte des chiffres suppose de tenir compte des couvertures différentes du territoire par le réseau téléphonique et par les réseaux câblés. Ainsi, l’Aform fait valoir un parc de raccordements câble adaptés à l’Internet de l’ordre de 6,3 millions contre un potentiel technique xDSL de plus de 25 millions de lignes.



(1) AFA : Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (www.afa-france.com). Selon la définition de l’AFA, sont comptabilisés : les comptes d'accès gratuits ou facturés à l'usage qui font l'objet d'au moins une connexion dans les 40 derniers jours, et tous les comptes payants sur une base forfaitaire mensuelle ncluant ou non un forfait téléphonique, particuliers et professionnels). L’AFA rassemble les données des opérateurs suivants : AOL France, 9 Online, Aricia, Cario, Club-Internet, Free (RTC uniquement), Inter PC, NC Numéricâble, Noos, Tiscali France, UPC France, Wanadoo.

(2) AFORM : Association Française des Opérateurs de Réseaux Multiservices (www.aform.org)

2.3 La téléphonie mobile

La croissance de l’activité de la téléphonie mobile se poursuit à un rythme régulier (+14,6% par an en revenus, et +17,8% en volume de communications). Elle est tirée essentiellement par le développement des échanges de mobile à mobile (voix et messages interpersonnels). La messagerie interpersonnelle sur réseaux mobiles poursuit sa croissance (+25,5% sur un an en volume et +20,6% en chiffre d’affaires).

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Téléphonie mobile

2 976

3 159

3 182

3 240

3 373

+13,4%

dont communications
internationales sortantes

112

126

120

118

131

+17,5%

Transport de données sur
réseaux mobiles

240

275

305

330

312

+29,9%

dont messagerie interpersonnelle
(SMS, MMS et autres)

217

238

265

263

262

+20,6%

Ensemble téléphonie Mobile

3 216

3 434

3 487

3 571

3 685

+14,6%

Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Communications vers fixe national

5 164

5 031

5 575

5 717

5 502

+6,5%

Communications vers mobiles du
même réseau*

6 181

6 220

6 876

7 553

7 743

+25,3%

Communications vers réseau tiers

3 762

3 857

4 140

4 330

4 553

+21,0%

Communications internationales
sortantes

199

221

205

215

238

+20,1%

Roaming out 7

195

267

202

195

222

+13,9%

Ensemble téléphonie Mobile

15 500

15 597

16 998

18 009

18 258

+17,8%

* Ces volumes de communications incluent notamment les appels de consultation de messagerie vocale. Au 1er trim
2004, la hausse du volume s’explique en partie par un reclassement de certaines communications vers la messagerie et vers les numéros courts des opérateurs mobiles qui ne sont plus comptabilisés dans les " services avancés " mais dans les " communications vers mobiles d’un même réseau ". On peut estimer que ce reclassement concerne un volume de 120 millions de minutes sur le chiffre du 1er trimestre
2004.

_________________________
7) Le roaming out correspond aux appels passés à l'étranger par les clients des opérateurs mobiles français.

Volume de la messagerie
interpersonelle
(millions d’unités)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Nombre de SMS interpersonnels
émis durant le trimestre

1 956

2 055

2 429

2 572

2 455

+25,5%

Note: A partir du 1er trimestre 2004, l'observatoire ne collecte plus trimestriellement les informations relatives aux opérateurs de radiomessagerie et de réseaux mobiles satellitaires qui ne constituent plus qu’un volume d’activité très faible. Ces informations sont cependant disponibles dans les publications de l'observatoire des mobiles.

Avec 42,2 millions de clients, le parc total de la téléphonie mobile est en hausse de 7,3% sur un an. Le taux de pénétration de la téléphonie mobile atteint 70 % à la fin du trimestre. La part des formules forfaitaires continue de croître et représente désormais plus de 60% des clients de la téléphonie mobile.

Parc
(unités)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Téléphonie mobile

39 378 608

40 125 458

41 683 598

41 924 426

42 243 852

+7,3%

dont abonnements ou forfaits

22 530 119

23 386 925

24 536 549

25 007 843

25 583 575

+13,6%

dont cartes prépayées

16 848 489

16 738 533

17 147 049

16 916 583

16 660 277

-1,1%

dont cartes prépayées
actives 8

16 098 605

16 107 363

16 461 854

16 328 741

16 027 076

-0,4%

_____________________
8) Une carte prépayée est dite active si le client a émis ou reçu au moins un appel pendant les 3 derniers mois. Seuls les appels téléphoniques sont considérés, qu'ils soient gratuits ou payants. Les SMS ne sont pas pris en compte dans le calcul.

 





Parc multimédia et portabilité
(unités)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Parc multimédia mobile

-

-

-

6 678 507

7 548 559

-

Nombre de numéros portés au cours
du trimestre

-

-

-

46 352

51 779

-

Notes :
- Le parc actif multimédia est défini par l'ensemble des clients (abonnés ou prépayés) qui ont utilisé au moins une fois sur le dernier mois un service multimédia de type Wap ; i-Mode ; MMS ; e-mail (l'envoi d'un SMS ne rentre pas dans le périmètre de cette définition), et ce, quelle que soit la technologie support (CSD; GPRS...).
- Le nombre de numéros portés est défini comme le nombre de portages effectifs (numéros activés chez l'opérateur receveur) réalisés au cours du trimestre correspondant.

2.4 Les autres composantes du marché

2.4.1 Les services avancés

La baisse du volume des services avancés des opérateurs mobiles constatée à partir du 1er trimestre 2004 vient d’une définition plus précise de ce que l’on entend par " services avancés " dans les instructions données aux opérateurs pour répondre à l’enquête. Cette précision modifie en particulier le mode de déclaration des appels vers la messagerie et vers les numéros courts des opérateurs mobiles qui ne sont plus comptabilisés sur la ligne " services avancés " mais sur la ligne " communications vers les mobiles du même réseau ". On peut estimer que ce reclassement concerne un volume de 120 millions de minutes sur le chiffre du 1er trimestre 2004.

Revenus (**)
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Services avancés

436

427

456

428*

408

-6,4%

Opérateurs fixes

337

324

348

321*

300

-11,1%

Opérateurs mobiles

99

103

108

107*

108

+9,6%

(**) Il s’agit de l’ensemble des sommes facturées par les opérateurs aux clients appelant des "numéros spéciaux", y compris les sommes reversées par les opérateurs aux sociétés fournisseurs de services.

Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Services avancés

2 451

2 696

2 719

2 325*

2 302

-6,1%

Opérateurs fixes

2 136

2 356

2 347

2 088*

2 070

-3,1%

Opérateurs mobiles

314

340

372

237

232

-26,3%

* données rectifiées par rapport à la publication précédente

2.4.2 Les liaisons louées et le transport de données (opérateurs fixes)

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Liaisons louées

562

573

586

542

529

-6,0%

Transport de données

126

138

153

128

128

+0,9%

Note : Les revenus des liaisons louées peuvent comporter des doubles comptes dans la mesure où y sont comptabilisées les ventes d’opérateurs à opérateurs. Ces ventes peuvent représenter jusqu’à 35% du total des revenus des liaisons louées. Les opérateurs licenciés ne représentent qu’une partie du marché total du transport de données (environ un quart en 2002).

2.4.3 Les autres services liés au service téléphonique

Les services de renseignements

Jusqu’au 4ème trimestre 2003, la série des revenus " renseignements, annuaire et publicité " des opérateurs fixes couvrait pour partie certaines activités de centre d’appel qui n’auraient pas dû y figurer. La rectification de champ effectuée à partir du 1er trimestre 2004 entraîne une division par deux de l’estimation du revenu sur cette rubrique pour les opérateurs fixes.

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Renseignements, annuaires et publicité

94

93

91

57

67

-28,5%

Opérateurs fixes

77

75

72

38

47

-38,9%

Opérateurs mobiles

17

18

19

19

20

+18,2%

Les terminaux et équipements

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Terminaux et équipements           

412

521

703

459

403

-2,1%

Opérateurs fixes

147

146

160

183

164

+12,0%

Opérateurs mobiles

265

375

543

276

239

-9,9%

Note : Les revenus des coffrets et terminaux incluent ici comme dans les publications précédentes les commissions aux distributeurs.

2.4.4 Les services d’hébergement et de gestion de centres d’appels

Revenus
(en millions d’euros)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Hébergement, gestion de centres
d’appels

9

14

7

5

8

-11,3%

2.5 Les indicateurs par client

La facture moyenne mensuelle par abonnement fixe diminue régulièrement depuis plusieurs années, elle atteint 30,3 euros à la mi-2004. La facture moyenne par client de la téléphonie mobile augmente régulièrement et se rapproche désormais de la facture moyenne du fixe.

Facture mensuelle moyenne par
client
en euros

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Par abonnement fixe (1)

31,8

31,3

31,5

31,0

30,3

-4,6%

Des clients des opérateurs mobiles (1’)

27,4

28,8

28,4

28,5

29,2

+6,5%

Note : Il s’agit d’une facture moyenne hors taxe.

Volume de trafic mensuel moyen
par client
En heures
(les données en minutes figurent sur le graphique)

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Au départ des postes fixes (2)

4h18

3h58

4h27

4h30

4h11

-2,6%

Au départ des réseaux mobiles (2)

2h12

2h11

2h18

2h24

2h25

+9,5%


En unités

2ème trim
2003

3ème trim
2003

4ème trim
2003

1er trim
2004

2ème trim
2004

Variation
2T04/2T03

Nombre de SMS mensuel moyen
par client (3)

16,7

17,2

19,8

20,5

19,4

+16,7%

Notes :
Parc moyen de clients du trimestre N : [(parc total de clients à la fin du trimestre N + parc total de clients à la fin du trimestre N-1) / 2]
(1) Cet indicateur est calculé en divisant le chiffre d’affaires des communications depuis les lignes fixes et celui de l’abonnement pour le trimestre N par une estimation du parc moyen de clients du trimestre N rapporté au mois.
(1’) Cet indicateur est calculé en divisant le chiffre d’affaires de la téléphonie mobile du trimestre N par une estimation du parc moyen de clients du trimestre N rapporté au mois. Cet indicateur, qui n’intègre pas les revenus de l’interconnexion, ni ceux des services avancés, est distinct de l’indicateur traditionnel de revenu moyen par client (ARPU).
(2) Cet indicateur est calculé en divisant le volume de trafic du trimestre N par une estimation du parc moyen de clients du trimestre N rapporté au mois
(3) Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de SMS du trimestre N par une estimation du parc moyen de clients du trimestre N rapporté au mois



Tous les observatoires trimestriels et annuels

2016

Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2015

Smiley L'année 2015

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2014

Smiley L'année 2014

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2013

Smiley L'année 2013

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2012

Smiley L'année 2012

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2011

Smiley L'année 2011

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2010

Smiley L'année 2010

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2009

Smiley L'année 2009

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2008

Smiley L'année 2008

Smiley 4ème trimestre
Smiley
 3ème trimestre
Smiley
 2ème trimestre
Smiley
 1er trimestre


2007

Smiley L'année 2007

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2006

Smiley L'année 2006

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2005

Smiley L'année 2005

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2004

Smiley L'année 2004

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2003

Smiley L'année 2003

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2002

Smiley L'année 2002

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2001

Smiley L'année 2001

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2000

Smiley L'année 2000

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre

1999

Smiley L'année 1999

1998

Smiley L'année 1998