République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Observatoire / Observatoire des marchés

Les services de télécommunication en France au 2ème trimestre 2003 (opérateurs autorisés) / publié en décembre 2003

Dernière mise à jour le 10 février 2006
 Toute l'enquête en téléchargement (doc) ou (pdf)

Introduction

La téléphonie fixe

Premier contributeur du marché des télécommunications avec un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros, la téléphonie fixe décline avec une baisse de 3,2% de son chiffre d’affaires et de 4% en volume par rapport au second trimestre 2002.
Le nombre d’abonnements à la sélection du transporteur a été révisé à la baisse. Ceci fait suite aux corrections apportées par des opérateurs. Les données communiquées à l’observatoire des marchés incluaient à tort des abonnements en fait résiliés (cas de la présélection) ainsi que des abonnements " passifs " pour la sélection appel par appel. Les séries corrigées figurent en annexe de la publication.
Le marché du dégroupage continue à se développer avec plus de 55 000 lignes en dégroupage partiel ou total.

Internet

L’Internet haut débit confirme son décollage et constitue le moteur de la croissance totale du chiffre d’affaires Internet (15,3%) au deuxième trimestre 2003. Les revenus générés par le haut débit représentent désormais 50% du chiffre d’affaires Internet, devant le bas débit (44%) et les autres services liés.
Le parc Internet à haut débit dépasse 2,2 millions d’abonnés (parmi lesquels on compte 2 millions d’abonnés ADSL) contre moins de 0,9 million il y a un an. Un quart des abonnés Internet le sont désormais à des formules à haut débit contre 11% un an auparavant.

Les mobiles

Avec un chiffre d’affaires global de 3,2 milliards d’euros, le secteur de la téléphonie mobile est désormais quasiment au même niveau que la téléphonie fixe en terme de revenus générés.
Le parc de mobiles dépasse les 39 millions d’abonnés ce qui représente un taux de pénétration de plus de 65%. Le mouvement de recomposition du parc en faveur des formules forfaitaires, amorcé depuis plusieurs trimestres, se poursuit. La part des formules forfaitaires représente désormais plus de 57% du parc total contre moins de 43% pour les formules prépayées.

Notes :
- Les révisions des données d’un trimestre d’une publication à l’autre s’expliquent par des corrections apportées par les opérateurs dans leur déclaration.
- Les écarts susceptibles d’exister sont liés aux arrondis.

 

1 Le marché des télécommunications dans son ensemble

1.1 Le marché des clients finals

Par rapport au deuxième trimestre 2002, le marché des télécommunications enregistre une hausse globale de 4,5% du chiffre d’affaires. L’évolution par secteur est similaire à celle constatée lors des dernières enquêtes de l’observatoire avec un recul de la téléphonie fixe compensé par une progression de la téléphonie mobile et d’Internet. La téléphonie fixe reste cependant le premier contributeur avec 3,4 milliards d’euros (soit 39% de l’ensemble du marché des télécommunications) contre 3,2 milliards d’euros pour la téléphonie mobile.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Téléphonie fixe 1)

3 497

3 468

3 479

3 409

3 386

-3,2%

Internet 2)

288

288

284

320

333

+15,3%

Téléphonie mobile 3)

2 856

3 033

3 111

3 124

3 219

+12,7%

Ensemble téléphonie et Internet

6 641

6 789

6 874

6 853

6 937

+4,5%

Services avancés

468

454

485

492

530

+13,4%

Liaisons louées

552

557

579

551

562

+1,8%

Transport de données 4)

112

108

133

112

118

+5,5%

Renseignements, annuaires et publicité

81

84

83

80

94

+16,0%

Hébergement et gestion de centres d'appels

12

10

11

7

9

-24,6%

Terminaux et équipements 5)

426

392

790

372

412

-3,3%

Ensemble du marché

8 292

8 394

8 956

8 468

8 662

+4,5%

_____________________
1) Cet indicateur recouvre les chiffres d'affaires des frais d'accès et abonnements, des communications depuis les lignes fixes hors communications vers Internet, de la publiphonie et des cartes.
2) Non compris la valeur ajoutée des fournisseurs d'accès Internet ne détenant pas de licences (par exemple, Wanadoo, AOL et Club Internet).
3) Cette rubrique intègre le transport de données sur réseaux mobiles.
4) L'indicateur comprend uniquement le chiffre d'affaires du transport de données depuis les lignes fixes, le transport de données depuis les lignes mobiles étant intégré dans le chiffre global de téléphonie mobile.
5) Ce marché ne relève pas à proprement parler du marché des services de télécommunications. La contribution des opérateurs licenciés sur ce marché étant faible, cet indicateur ne donne donc qu'une vision partielle du chiffre réel.

 

Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Téléphonie fixe

28 075

25 858

28 050

28 183

26 972

-3,9%

Internet (bas débit)

15 825

14 985

18 279

18 971

18 124

+14,5%

Téléphonie mobile

12 616

12 889

13 994

14 630

15 430

+22,3%

Ensemble

56 516

53 732

60 322

61 784

60 526

+7,1%

Le volume global du marché est en hausse de 7% sur un an. La plus forte croissance émane de la téléphonie mobile avec près de 22% de croissance annuelle. La croissance du trafic Internet (14,5%) est plus limitée en raison de la part croissante de sa composante " haut débit " qui n’est pas mesurée ici. Les volumes de la téléphonie fixe sont eux en baisse de 4% sur la même période.

NB : Le chiffre d’affaires Internet est inclus dans celui de la téléphonie fixe jusqu’à fin 2000.

1.2 Le marché intermédiaire entre opérateurs titulaires de licences (services d’interconnexion liés au service téléphonique)

1.2.1 Le marché total

L’interconnexion est l’ensemble des services offerts entre opérateurs titulaires de licences résultants d’accords dits d’interconnexion. Suite aux opérations de rapprochement et de concentrations de certains opérateurs en début d’année, une partie des flux intra-groupe n’est plus comptabilisée dans l’interconnexion, ce qui explique la baisse constatée entre le 1er et le 2ème trim
2003.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Services d’interconnexion

1 561

1 710

1 561

1 448

1 432

-8,2%

dont opérateurs fixes

735

725

697

716

659

-10,3%

dont Internet

61

50

60

57

61

-0,4%

dont opérateurs mobiles

765

935

804

675

712

-6,9%

Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Services d’interconnexion

34 868

33 391

38 077

39 175

38 813

+11,3%

dont opérateurs fixes

17 916

17 605

19 528

20 495

19 547

+9,1%

dont Internet bas débit

10 924

9 509

12 319

12 269

12 399

+13 ,5%

dont opérateurs mobiles

6 027

6 278

6 230

6 411

6 867

+13 ,9%

Remarques :
- Les chiffre d’affaires et les volumes de l’interconnexion ne sont pas établis sur les mêmes périmètres, ce qui rend un rapprochement entre ces deux indicateurs inapproprié pour une estimation de prix moyen (les revenus d’interconnexion incorporent des revenus fixes tels que les paiements au titre des liaisons de raccordement ainsi que des prestations entre opérateurs).
- l’attention du lecteur est attirée sur le fait que les chiffres de l’interconnexion ci-dessus peuvent ne pas être exempts de double-comptes, notamment sur le champ des opérateurs fixes.

1.2.2 Le trafic international entrant

6)

Par rapport au précédent trimestre, on note une relative stabilité des revenus et des volumes du trafic international entrant. Les revenus et les volumes sont cependant en retrait par rapport aux chiffres du 2ème trimestre 2002, notamment pour les opérateurs mobiles.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Services d’interconnexion -
international entrant

258

289

217

227

217

-15,8%

dont opérateurs fixes

179

201

153

166

166

-7,3%

dont opérateurs mobiles

79

88

64

61

51

-35,2%


Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Services d’interconnexion -
international entrant

1 838

2 006

1 763

1 744

1 730

-5,9%

dont opérateurs fixes

1 432

1 571

1 442

1 417

1 427

-0,3%

dont opérateurs mobiles

405

435

322

327

302

-25,5%

____________________
6) Ce segment de marché est un sous ensemble du marché total (cf 1.2.1)

2 Les différents segments de marché

2.1 La téléphonie fixe

2.1.1 L'accès, les abonnements et lignes fixes

Chiffres d’affaires de l’accès
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Frais d'accès, abonnements et
services supplémentaires

1 341

1 367

1 381

1 383

1 373

+2,4%

Parc de lignes fixes
(unité)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Nombre de lignes fixes

34 002 736

33 928 746

33 994 409

34 011 465

33 906 084

-0,3%

dont Câble

58 824

58 471

57 839

57 815

56 846

-3,4%

Les données ont été totalement révisées et sont disponibles en fin de publication depuis le 1er trimestre 2001.

Parc de connexions indirectes
(unité)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Nombre de connexions indirectes

5 833 474

6 012 112

6 193 321

6 770 275

6 751 278

+15,7%

dont sélection appel par appel

2 632 185

2 308 558

2 591 693

2 717 882

2 534 730

-3,7%

dont présélection

3 201 289

3 703 554

3 601 628

4 052 393

4 216 548

+31,7%


Dégroupage
(unité)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Nombre de lignes partiellement
dégroupées

-

-

-

16 671

53 118

-

Nombre de lignes totalement
dégroupées

-

-

-

1 630

2 171

-

Total de lignes dégroupées

-

-

-

18 301

55 289

-

2.1.2 Les communications depuis les lignes fixes (hors publiphones et cartes et hors Internet)

Les revenus et les volumes générés par les communications depuis les lignes fixes sont globalement orientés à la baisse. Les exceptions à cette tendance générale sont le chiffre d’affaires des communications internationales qui croît de 11,7% par rapport au second trimestre 2002 et le volume des communications vers les mobiles en croissance de 9,4% sur la même période.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Communications nationales hors
fixe vers mobiles*

1 056

986

1 030

1 011

958

-9,3%

dont communications locales**

659

624

659

643

590

-10,5%

dont communications interurbaines

397

361

371

369

368

-7,3%

Communications internationales

197

242

203

200

220

+11,7%

Communications vers les mobiles

738

696

706

692

687

-6,9%

Ensemble des communications
des lignes fixes

1 991

1 924

1 939

1 903

1 865

-6,3%


*la ventilation entre les communications locales et interurbaines est une estimation ART
** hors communications d’accès Internet

Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Communications locales**

16 449

14 795

16 681

16 616

15 394

-6,4%

Communications interurbaines

7 030

6 443

6 827

7 040

6 786

-3,5%

Communications internationales

1 199

1 198

1 146

1 158

1 206

+0,6%

Communications vers les mobiles

2 619

2 566

2 669

2 699

2 864

+9,4%

Ensemble des communications
des lignes fixes

27 296

25 001

27 322

27 512

26 249

-3,8%


**hors communications d’accès Internet

2.1.3 Les cartes téléphoniques fixes

Cartes d'abonnés et cartes prépayées

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Chiffres d’affaires (en millions d’euros)

56

62

54

52

51

-10,4%

Volumes (en millions de minutes)

370

402

358

338

361

-2,4%

__________________________
7) Ces chiffres ne recouvrent pas l'ensemble du marché car le périmètre de l'enquête est celui des opérateurs titulaires de licences L33.1 ou L34.1. Or il n'est pas nécessaire d'obtenir une licence pour commercialiser des cartes de téléphonie. Les non autorisés sont par ailleurs interrogés par l'INSEE, et font l'objet d'une publication commune (cf. INSEE Première n°918 d'août 2003 sur le marché des télécommunications en 2001).

2.1.4 La publiphonie

Bien qu’en augmentation par rapport au premier trimestre 2003, les chiffre d’affaires et les volumes de la publiphonie sont en diminution par rapport au second trimestre 2002.

Publiphonie

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Chiffres d’affaires (en millions d’euros)

109

115

105

72

97

-11,0%

Volumes (en millions de minutes)

409

455

370

333

362

-11,6%

Parc de publiphones en fin
de trimestre (unités)

209 563

206 004

202 459

197 674

198 055

-5,5%

2.2 Internet

Il est rappelé que les chiffres d’affaires correspondent aux prestations facturées par les opérateurs autorisés directement au client final ou aux fournisseurs d’accès quand ces derniers ne sont pas des opérateurs autorisés. La mesure ne compte pas ainsi la consommation financière totale, en ignorant la valeur ajoutée des fournisseurs d’accès quand ils ne sont pas opérateurs autorisés.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Total des revenus Internet

288

288

284

320

333

+15,3%

dont bas débit

194

179

169

161

148

-23,7%

dont haut débit

76

90

96

140

165

+117,6%

dont autres revenus

19

19

19

19

20

+4,3%

L’évolution des revenus de l’Internet haut débit au second trimestre 2003 confirme la tendance à la forte croissance constatée lors de la précédente enquête (+117,6% par rapport au second trimestre 2002 et +18% de progression sur le seul dernier trimestre). Avec 165 millions d’euros au second trimestre 2003, les revenus de l’Internet à haut débit sont pour la première fois supérieurs à ceux de l’Internet bas débit.

 

Chiffres d’affaires de l’Internet bas
débit
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Revenus des services de collecte pour
les FAIs

85

71

64

76

67

-21,0%

Revenus des forfaits à Internet bas
débit (accès et trafic)

13

10

14

15

15

+21,0%

Revenus des minutes " pay as you go "

96

98

91

71

65

-32,1%

Total des revenus Internet bas débit

194

179

169

161

148

-23,7%

La publication distingue deux types d’abonnements pour les communications d’accès à Internet pour le client final :

1- (a) l’abonné paye un forfait de minutes de communications vers Internet à son fournisseur d’accès à Internet. Dans ce cas, l’opérateur de boucle locale collecte le trafic Internet pour le fournisseur d’accès à Internet (définition AFA : comptes payants sur une base forfaitaire mensuelle).
   (b) Si l’opérateur de boucle locale est lui même fournisseur d’accès, il comptabilise ses revenus des forfaits sur la ligne " Revenus des forfaits à Internet bas débit ".
2- l’abonné possède un compte d’accès gratuit (sans abonnement mensuel) chez un fournisseur d’accès et ne paye que ce qu’il consomme (" pay as you go ") directement à l’opérateur de boucle locale (définition AFA : comptes d’accès gratuits ou facturés à l’usage).

 

Volumes de l’Internet bas débit
(en millions de minutes)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Ens. des vol. Internet facturés
aux clients finals (dt FAIs)

15 825

14 985

18 279

18 971

18 124

+14,5%

dont collecte pour les FAIs

11 767

11 171

14 014

14 853

14 165

+20,4%



Afin de mieux rendre compte de l’évolution de l’Internet à haut débit, l’observatoire des marchés de l’ART restitue non seulement le nombre des abonnements auprès des opérateurs licenciés, mais aussi le nombre d’abonnements vendus par les opérateurs licenciés aux FAIs non licenciés, qui les revendent au client final. Les donnés publiques de l’Aform pour le câble et de France Télécom pour l’ADSL sont données à titre indicatif dans le tableau en bas de page.

Les abonnements Internet
(unités)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Abonnements Internet bas débit (*)

7 056 000

7 425 000

7 469 000

7 490 000

7 338 000

+4,0%

Abonnements Internet haut débit
(câble, xdsl, BLR) (**)

884 000

1 040 000

1 590 975

1 956 122

2 275 250

+157,4%

Total des abonnements Internet

7 940 000

8 465 000

9 059 975

9 573 978

9 613 250

+21,1%

(*) Source : données de l’ AFA (1)
(**) Source : données de l’ AFA jusqu’au troisième trimestre 2002, données de l’observatoire des marchés de l’ART à partir du quatrième trimestre 2002.

La progression du haut débit au second trimestre, même si elle est moins marquée que celle constatée au cours du premier trimestre de l’année, reste forte avec près de 200 000 nouveaux abonnés au cours du trimestre et une progression annuelle de 157%. Près d’un quart des abonnés Internet le sont désormais à des formules à haut débit.

Les abonnements Internet
haut débit
(unités)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Abonnements Internet par le câble
(source AFORM) (2)

233 579

250 053

282 992

312 707

336 668

+44,1%

Abonnements Internet par ligne
ADSL (source FT)

695 289

838 340

1 361 377

1 905 463

2 041 180

+193,6%

Le total des deux lignes du tableau ci-dessus n’est pas égal aux chiffres de la rubrique " abonnés à Internet haut débit " du tableau précédent, car les données relatives au câble recueillies par l’AFORM portent sur tous ses adhérents, titulaires ou non d’une licence auprès de l’ART.

(1) AFA :Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (www.afa-france.com). Selon la définition de l’AFA, sont comptabilisés : les comptes d'accès gratuits ou facturés à l'usage qui font l'objet d'au moins une connexion dans les 40 derniers jours, et tous les comptes payants sur une base forfaitaire mensuelle (incluant ou non un forfait téléphonique, particuliers et professionnels). L’AFA rassemble les données des opérateurs suivants : AOL France, 9 Online, Aricia, Cario, Club-Internet, Free (RTC uniquement), Inter PC, NC Numéricâble, Noos, Tiscali France, UPC France, Wanadoo.
(2) AFORM : Association Française des Opérateurs de Réseaux Multiservices( www.aform.org)

2.3 La téléphonie mobile

Comme pour les trimestres précédents, le marché des mobiles reste nettement orienté à la hausse avec une progression annuelle de 12,7% en chiffre d’affaires et de 21,9% en volume. La messagerie inter-personnelle, grâce aux SMS, affiche un taux de progression beaucoup plus élevé que l’ensemble du secteur des mobiles avec un chiffre d’affaires en hausse de 43,6% sur un an.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Téléphonie mobile

2 695

2 853

2 914

2 876

2 976

+10,4%

dont communications
internationales sortantes

94

116

107

102

112

+19,2%

Transport de données sur
réseaux mobiles

157

174

192

245

240

+53,2%

dont messagerie interpersonnelle

151

168

184

226

217

+43,6%

Ensemble téléphonie Mobile

2 852

3 028

3 105

3 121

3 216

+12,7%

Autres services Mobiles*

3

6

6

3

3

-3,4%

*Réseaux mobiles satellitaires, radiomessagerie

Ensemble du marché

2 856

3 033

3 111

3 124

3 219

+12,7%

Les volumes des communications de mobile à mobile (vers des mobiles du même réseau ou vers ceux d’un réseau tiers), enregistrent un taux de progression plus élevé que celui relevé sur l’ensemble du secteur.

Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Communications vers fixe national

4 515

4 503

4 939

5 123

5 164

+14,4%

Communications vers mobiles du
même réseau*

4 918

4 881

5 572

5 838

6 181

+25,7%

Communications vers réseau tiers

2 946

2 986

3 222

3 406

3 762

+27,7%

Communications internationales
sortantes

201

219

205

208

199

-1,0%

Roaming out 8)

84

178

87

89

125

+48,5%

Ensemble téléphonie Mobile

12 618

12 898

14 003

14 632

15 430

+22,3%

* : ces volumes de communications incluent notamment les appels de consultation de messagerie vocale.

Volume de SMS
(millions d’unités)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Nombre de SMS facturés durant
le trimestre

1 371

1 487

1 662

1 970

1 956

+42,6%

___________________________
8) Le roaming out correspond aux appels passés à l'étranger par les abonnés des opérateurs mobiles français.


Les données de parc

Parc
(unités)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Téléphonie mobile

37 705 001

37 797 346

38 526 303

38 871 612

39 378 608

+4,4%

dont abonnements ou forfaits

19 789 934

20 558 210

21 419 314

22 007 745

22 530 119

+13,8%

dont cartes prépayées

17 915 067

17 239 136

17 106 989

16 863 867

16 848 489

-6,0%

dont cartes prépayées
actives 9)

16 878 978

16 411 262

16 415 670

16 084 044

16 098 605

-4,6%

Le parcs de mobiles dépasse largement à la fin du second trimestre 2003 les 39 millions d’abonnés ce qui représente un taux de pénétration du mobile dans la population de 65,3%. La part des formules forfaitaires continue à croître et représente au second trimestre 2003, 57,2% du parc total contre 42,8% pour les formules pré-payées.

_____________________________
9) une carte prépayée est dite active si le client a émis ou reçu au moins un appel pendant les 3 derniers mois. Seuls les appels téléphoniques sont considérés, qu'ils soient gratuits ou payants. Les SMS ne sont pas pris en compte dans le calcul.


Les indicateurs par abonné

En euros

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Facture mensuelle moyenne
sortante par abonné (1)

25,3

26,7

27,1

26,9

27,4

+8,1%

(1) Cet indicateur est calculé en divisant le chiffre d’affaires de la téléphonie mobile du trimestre N par une estimation du parc moyen d’abonnés du trimestre N [(parc total d’abonnés à la fin du trimestre N + parc total d’abonnés à la fin du trimestre N-1) / 2]. Cet indicateur, qui n’intègre pas les revenus de l’interconnexion, ni ceux des services avancés, est distinct de l’indicateur traditionnel de revenu moyen par abonné (ARPU).

En minutes

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Volume de trafic mensuel
moyen par abonné
(2)

112,1

113,8

122,2

126,0

131,5

+17,3%

(2) Cet indicateur est calculé en divisant le volume de trafic de la téléphonie mobile du trimestre N par une estimation du parc moyen d’abonnés du trimestre N [(parc total d’abonnés à la fin du trimestre N + parc total d’abonnés à la fin du trimestre N-1) / 2]

En unités

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Nombre de SMS mensuel
moyen par abonné (3)

12,2

13,1

14,5

17,0

16,7

+36,8%

(3) Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de SMS du trimestre N par une estimation du parc moyen d’abonnés du trimestre N [(parc total d’abonnés à la fin du trimestre N + parc total d’abonnés à la fin du trimestre N-1) / 2].

Le nombre mensuel moyen de SMS par abonné est de près de 17 messages au second trimestre contre 12 au second trimestre 2002. Le volume de trafic mensuel moyen par abonné est également en progression avec une hausse de prés de 17% enregistrée sur un an.

2.4 Les autres composantes du marché

2.4.1 Les services avancés

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Services avancés

468

454

485

492

530

+13,4%

Opérateurs fixes

368

349

372

354

431

+17,2%

Opérateurs mobiles

100

105

113

138

99

-0,9%

Volumes
(en millions de minutes)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Services avancés

2 377

2 380

2 581

2 570

2 694

+13,4%

Opérateurs fixes

2 097

2 082

2 277

2 261

2 380

+13,5%

Opérateurs mobiles

280

298

304

308

314

+12,3%

2.4.2 Les liaisons louées et le transport de données (opérateurs fixes)

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Liaisons louées

552

557

579

551

562

+1,8%

Transport de données

112

108

133

112

118

+5,5%

Le chiffre d’affaires des liaisons louées peut comporter des doubles comptes dans la mesure où il comptabilise les ventes d’opérateurs à opérateurs. Ces ventes peuvent représenter jusqu’à 35% du total du chiffre des liaisons louées.
Les opérateurs licenciés ne représentent qu’une partie du marché total du transport de données (environ la moitié en 2001).

2.4.3 Les autres services liés au service téléphonique

Les services de renseignements

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Renseignements, ventes d'annuaires et publicité

81

84

83

80

94

+16,0%

Opérateurs fixes

66

67

67

63

77

+16,0%

Opérateurs mobiles

15

17

17

17

17

+16,1%

Les terminaux et équipements

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Terminaux et équipements

426

392

790

373

412

-3,3%

Opérateurs fixes

147

149

191

157

147

-

Opérateurs mobiles

279

243

599

216

265

-5,0%

2.4.4 Les services d’hébergement et de gestion de centres d’appels

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

2ème trim
2003

Variation
2T03/2T02

Hébergement, gestion de
centres d’appels

12

10

11

7

9

-24,6%



3. Annexe : modification des chiffres de la sélection du transporteur

Parc de connexions indirectes
(unité)

1er trim. 2001

2ème trim. 2001

3ème trim. 2001

4ème trim. 2001

1er trim. 2002

2ème trim. 2002

3ème trim. 2002

4ème trim. 2002

1er trim. 2003

2ème trim. 2003

Nombre de connexions indirectes

4 976 048

5 009 631

5 819 807

5 937 776

5 601 352

5 833 474

6 012 112

6 193 321

6 770 275

6 751 278

dont sélection appel par appel

2 867 312

2 935 193

3 169 762

3 167 059

2 486 648

2 632 185

2 308 558

2 591 693

2 717 882

2 534 730

dont présélection

2 108 736

2 074 438

2 650 045

2 770 717

3 114 704

3 201 289

3 703 554

3 601 628

4 052 393

4 216 548

3.1 Présélection

Définition : on comptabilise le nombre d’abonnements à la présélection en service en fin de trimestre, en tenant compte des résiliations ; c’est donc le total des abonnements à la présélection en fin de trimestre, net des résiliations.

Les résiliations sont évaluées soit directement, soit indirectement :

  1. l’abonné demande à l’opérateur chez lequel il a un abonnement en présélection de résilier son abonnement ;
  2. l’opérateur reçoit un " code YB " signalant que l’abonné a choisi de passer ses appels en présélection par un autre opérateur.

Le parc net en fin de trimestre de l’opérateur ainsi obtenu peut comprendre des abonnés qui ne sont plus ou pas encore actifs pour diverses raisons (déménagement,..).

La définition retenue par l’observatoire pour la présélection ne tient pas compte de la distinction actif- inactif.

3.2 Sélection appel par appel

Définition d’un abonnement actif : un abonné est dit actif si il a émis au moins un appel pendant les 3 derniers mois en utilisant le préfixe de l’opérateur alternatif. Un abonnement à la sélection appel par appel est donc comptabilisé si il n’est pas résilié et si il est actif.

La définition retenue par l’observatoire pour la sélection appel par appel ne considère que les abonnements actifs.

Tous les observatoires trimestriels et annuels

2016

Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2015

Smiley L'année 2015

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2014

Smiley L'année 2014

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2013

Smiley L'année 2013

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2012

Smiley L'année 2012

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2011

Smiley L'année 2011

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2010

Smiley L'année 2010

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2009

Smiley L'année 2009

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2008

Smiley L'année 2008

Smiley 4ème trimestre
Smiley
 3ème trimestre
Smiley
 2ème trimestre
Smiley
 1er trimestre


2007

Smiley L'année 2007

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2006

Smiley L'année 2006

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2005

Smiley L'année 2005

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2004

Smiley L'année 2004

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2003

Smiley L'année 2003

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2002

Smiley L'année 2002

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2001

Smiley L'année 2001

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2000

Smiley L'année 2000

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre

1999

Smiley L'année 1999

1998

Smiley L'année 1998