République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Observatoire / Observatoire des marchés

Les services de télécommunication en France au 1er trimestre 2003 (opérateurs autorisés) / publié en septembre 2003

Dernière mise à jour le 9 février 2006
 Toute l'enquête en téléchargement (doc) ou (pdf

Introduction

La téléphonie fixe

Même si le parc de téléphones fixes dépasse à nouveau à la fin du premier trimestre 2003 les 34 millions de lignes, la décroissance continue du secteur de la téléphonie fixe est manifeste tant au niveau du chiffre d’affaires (-4% sur un an) qu’en volume de trafic (-4,6% sur un an).

Le nombre de connexions indirectes par sélection du transporteur est par contre en expansion avec près de 10 millions de lignes concernées. Le parc d’abonnés actifs à la sélection appel par appel croît de près de 9 % sur un an, tandis que le parc d’abonnés à la présélection enregistre une croissance de près de 43% sur l’année. On compte près 500 000 nouveaux abonnés à la présélection pour le seul premier trimestre 2003.

Depuis la fin de l’année 2002, le dégroupage de la boucle locale se développe, notamment le dégroupage partiel utilisé pour la constitution d’offres ADSL. Le parc de lignes dégroupées (partiellement ou totalement) s’élève à 18 000 lignes à la fin du premier trimestre.

Internet

Porté par les nouvelles offres lancées par plusieurs opérateurs en fin d’année 2002 et au cours du premier trimestre 2003, le marché du haut débit est incontestablement le moteur de la croissance du secteur Internet. Le parc d’abonnés au haut débit atteint les deux millions d’abonnés dont 1,8 million d’abonnés ADSL, quant au chiffre d’affaires du haut débit, il représente désormais 44% des recettes Internet contre 22% il y a un an.

Les mobiles

Le secteur des mobiles représente toujours le principal vecteur de la croissance du marché des télécommunications. Avec un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros au premier trimestre 2003, il constitue plus du tiers du marché total des télécommunications.

Le parc total de mobiles continue pour sa part de croître et atteint presque 39 millions à la fin du trimestre soit un taux de pénétration de 64,5%. La part des formules forfaitaires augmente depuis plusieurs trimestres et représente désormais près de 57% du parc total.

Notes :

- Les révisions des données d’un trimestre d’une publication à l’autre s’expliquent par des corrections apportées par les opérateurs dans leur déclaration.
- Les écarts susceptibles d’exister sont liés aux arrondis.

1 Le marché des télécommunications dans son ensemble

1.1 Le marché des clients finals

Au premier trimestre 2003, le marché des télécommunications enregistre globalement une hausse annuelle de 2,6% du chiffre d’affaires. La hausse est plus marquée pour l’ensemble téléphonie et Internet, atteignant 4,1%, mais est principalement portée par la téléphonie mobile, en hausse de 13,4% sur un an. La part de la téléphonie fixe dans les recettes totales du marché des télécommunications décroît.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Téléphonie fixe 1)

3 550

3 497

3 460

3 479

3 409

-4,0%

Internet 2)

276

288

288

284

320

+15,9%

Téléphonie mobile 3)

2 754

2 856

3 033

3111

3 124

+13,4%

Ensemble téléphonie et Internet

6 580

6 641

6 781

6 874

6 853

+4,1%


Services avancés

475

468

454

485

492

+3,5%

Liaisons louées

595

552

557

579

552

-7,3%

Transport de données 4)

129

112

108

133

111

-14,3%

Renseignements, annuaires
et publicité

92

81

84

83

82

-11,0%

Hébergement et gestion de
centres d'appels

12

12

10

11

7

-39,8%

Terminaux et équipements 5)

371

424

390

781

371

0,0%

Ensemble du marché

8 255

8 290

8 384

8 946

8 468

+2,6%


Volumes
(en millions de minutes
)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Téléphonie fixe

29 553

28 075

25 858

27 958

28 181

-4,6%

Internet (bas débit)

17 021

15 825

14 985

18 279

18 971

+11,5%

Téléphonie mobile

12 250

12 616

12 887

13 994

14 630

+19,4%

Ensemble

58 824

56 516

53 730

60 231

61 782

+5,0%

Le volume global du marché est en hausse de 5% en un an. Les volumes de trafic de la téléphonie mobile et d’Internet poursuivent leur croissance avec un trafic supérieur à 14,6 milliards de minutes pour la téléphonie mobile lors du 1er trimestre 2003 (soit une progression de près de 20% sur un an) et de près de 19 milliards de minutes pour Internet.

Le volume de communications depuis les lignes fixes, bien que légèrement supérieur à celui enregistré au cours du précédent trimestre est par contre en décroissance de 4,6% par rapport au premier trimestre 2002.

______________________________________
1) Cet indicateur recouvre les chiffres d'affaires des frais d'accès et abonnements, des communications depuis les lignes fixes hors communications vers Internet, de la publiphonie et des cartes.

2) Non compris la valeur ajoutée des fournisseurs d'accès Internet ne détenant pas de licences (par exemple, Wanadoo, AOL et Club Internet).

3) Cette rubrique intègre le transport de données sur réseaux mobiles.

4) L'indicateur comprend uniquement le chiffre d'affaires du transport de données depuis les lignes fixes, le transport de données depuis les lignes mobiles étant intégré dans le chiffre global de téléphonie mobile.

5) Ce marché ne relève pas à proprement parler du marché des services de télécommunications. La contribution des opérateurs licenciés sur ce marché étant faible, cet indicateur ne donne donc qu'une vision partielle du chiffre réel.

1.2 Le marché intermédiaire entre opérateurs titulaires de licences (services d’interconnexion liés au service téléphonique)

1.2.1 Le marché total

Le chiffre d’affaires de l’interconnexion affiche dans son ensemble une baisse de 12% sur un an. La part des opérateurs mobiles représente prés de 47 % de la valeur du marché intermédiaire pour une part de trafic de seulement 16%.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Services d’interconnexion

1 649

1 561

1 710

1 561

1 448

-12,2%

dont opérateurs fixes

754

735

725

697

716

-5,0%

dont Internet bas débit

62

61

50

60

57

-7,1%

dont opérateurs mobiles

834

765

935

804

675

-19,1%

Volumes
(en millions de minutes)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Services d’interconnexion

34 156

34 868

33 391

38 077

39 175

+14,7%

dont opérateurs fixes

17 334

17 916

17 605

19 528

20 495

+18,2%

dont Internet bas débit

11 078

10 924

9 509

12 319

12 269

+10,7%

dont opérateurs mobiles

5 744

6 027

6 278

6 230

6 411

+11,6%

Remarques :

- Les chiffre d’affaires et les volumes de l’interconnexion ne sont pas établis sur les mêmes périmètres, ce qui rend un rapprochement entre ces deux indicateurs hasardeux pour un calcul de prix moyen (les revenus d’interconnexion incorporent des revenus fixes tels que les paiements au titre des liaisons de raccordement ainsi que des prestations entre opérateurs).

- l’attention du lecteur est attirée sur le fait que les chiffres de l’interconnexion ci-dessus peuvent ne pas être exempts de double-comptes, notamment sur le champs des opérateurs fixes.

1.2.2 Le trafic international entrant

Les revenus liés au trafic au départ de l’étranger à destination d’abonnés en France augmentent globalement par rapport au trimestre précédent grâce à la téléphonie fixe. Les revenus et les volumes sont cependant en net retrait par rapport aux chiffres du 1èr trimestre 2002.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Services d’interconnexion -
international entrant

282

258

289

217

228

-19,2%

dont opérateurs fixes

197

179

201

153

166

-15,5%

dont opérateurs mobiles

85

79

88

64

62

-27,7%


Volumes
(en millions de minutes)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Services d’interconnexion -
international entrant

1 934

1 838

2 006

1 763

1 747

-9,7%

dont opérateurs fixes

1 489

1 432

1 571

1 442

1 417

-4,8%

dont opérateurs mobiles

445

405

435

322

330

-26,0%

______________________________________
6) Ce segment de marché est un sous ensemble du marché total (cf 1.2.1)

2 Les différents segments de marché

2.1 La téléphonie fixe

2.1.1 L'accès, les abonnements et lignes fixes

Chiffres d’affaires de l’accès
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Frais d'accès, abonnements et
services supplémentaires

1 336

1 341

1 367

1 381

1 383

+3,5%

Le parc de lignes fixe repasse au 1er trimestre 2003 au dessus de la barre des 34 millions de lignes. Avec 9,6 millions de lignes, le nombre de connexions indirectes enregistre une progression de 7,8% sur un trimestre. La plus forte progression concerne le parc de connexions indirectes par présélection avec 12,4% d’augmentation soit un accroissement du parc de plus de 490 000 par rapport au trimestre précédent.

Parc de lignes fixes
(unité)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Nombre de lignes fixes

34 065 040

34 002 736

33 928 746

33 994 409

34 011 616

-0,2%

dont Câble

63 552

58 824

58 471

57 839

57 976

-8,8%


Parc de connexions indirectes
(unité)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Nombre de connexions indirectes

7 740 767

8 169 620

8 546 665

8 916 988

9 615 850

+24,2%

dont sélection appel par appel

4 613 792

4 725 721

4 599 625

4 815 465

5 015 683

+8,7%

dont présélection

3 126 976

3 443 899

3 846 698

3 976 179

4 467 474

+42,9%

Le dégroupage partiel de la boucle locale permet le développement de nouvelles offres ADSL destinées au grand public. Le dégroupage total de la boucle locale permet la construction d’offres pour les entreprises.

Dégroupage
(unité)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Nombre de lignes partiellement dégroupées

-

-

-

-

16 664

-

Nombre de lignes totalement dégroupées

-

-

-

-

1 363

-

Total de lignes dégroupées

-

-

-

-

18 027

-

2.1.2 Les communications depuis les lignes fixes (hors publiphones et cartes et hors Internet)

L’orientation à la baisse des communications depuis les lignes fixes que l’on observe au premier trimestre 2003 par rapport au premier trimestre de l’année 2002, est à nuancer car on constate parallèlement une relative stabilité tant en valeur qu’en volume au cours des deux derniers trimestres.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Communications nationales hors fixe
vers mobiles*

1 105

1 056

982

1 030

1 011

-8,5%

dont communications locales**

714

659

624

659

645

-9,7%

dont communications interurbaines

391

397

358

371

367

-6,2%

Communications internationales

204

197

240

203

200

-1,9%

Communications vers les mobiles

742

738

693

706

692

-6,8%

Ensemble des communications
des lignes fixes

2 051

1 991

1 916

1 939

1 903

-7,2%


*la ventilation entre les communications locales et interurbaines est une estimation ART
** hors communications d’accès Internet

Volumes
(en millions de minutes)

1er trim
2 002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Communications locales**

17 883

16 449

14 795

16 693

16 672

-6,8%

Communications interurbaines

7 171

7 030

6 443

6 724

6 981

-2,6%

Communications internationales

1 161

1 199

1 198

1 146

1 158

-0,3%

Communications vers les mobiles

2 503

2 619

2 566

2 669

2 699

+7,8%

Ensemble des communications
des lignes fixes

28 719

27 296

25 001

27 231

27 510

-4,2%


**hors communications d’accès Internet

2.1.3 Les cartes téléphoniques fixes

Cartes d'abonnés et cartes prépayées

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Chiffres d’affaires (en millions d’euros)

68

56

62

54

52

-23,2%

Volumes (en millions de minutes)

441

370

402

358

338

-23,4%

______________________________________
7) Ces chiffres ne recouvrent pas l'ensemble du marché car le périmètre de l'enquête est celui des opérateurs titulaires de licences L33.1 ou L34.1. Or il n'est pas nécessaire d'obtenir une licence pour commercialiser des cartes de téléphonie. Les non autorisés sont par ailleurs interrogés par l'INSEE, et font l'objet d'une publication commune (cf. INSEE Première n°918 d'août 2003 sur le marché des télécommunications en 2001).

2.1.4 La publiphonie

Le chiffre d’affaires de la publiphonie est en forte diminution (moins 26%) ainsi que le volume (moins 15%). Le parc de publiphones passe en dessous des 200 000 unités.

Publiphonie

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Chiffres d’affaires (en millions d’euros)

96

109

115

105

72

-25,8%

Volumes (en millions de minutes)

393

409

455

370

333

-15,3%

Parc de publiphones en fin de
trimestre (unités)

212 975

209 563

206 004

202 459

197 674

-7,2%

2.2 Internet

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Total des revenus Internet

276

289

287

284

320

+15,9%

dont bas débit

195

194

179

169

161

-17,2%

dont haut débit

60

76

90

96

140

+133,4%

dont autres revenus

21

19

19

19

19

-12,6%

Portés par les nouvelles offres des opérateurs, les revenus issus de l’Internet haut débit sont en forte progression au premier trimestre 2003 (+133% par rapport au premier trimestre 2002 et +46% de progression depuis le quatrième trimestre 2002). Le haut débit représente incontestablement le moteur de la croissance actuelle du secteur Internet.

Il est rappelé que les chiffres d’affaires correspondent aux prestations facturées par les opérateurs autorisés directement au client final ou aux fournisseurs d’accès quand ces derniers ne sont pas des opérateurs autorisés. La mesure ne compte pas ainsi la consommation financière totale, en ignorant la valeur ajoutée des fournisseurs d’accès quand ils ne sont pas opérateurs autorisés.

Chiffres d’affaires de l’Internet
bas débit
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Revenus des services de collecte
pour les ISPs

87

85

71

64

76

-12,6%

Revenus des forfaits à Internet
bas débit (accès et trafic)

9

13

10

14

15

+62,5%

Revenus des minutes " pay as you go "

99

96

98

91

71

-28,4%

Total des revenus Internet bas débit

195

194

179

169

161

-17,2%

La publication distingue deux types d’abonnements pour les communications d’accès à Internet pour le client final :

(a) l’abonné paye un forfait de minutes de communications vers Internet à son fournisseur d’accès à Internet. Dans ce cas, l’opérateur de boucle locale collecte le trafic Internet pour le fournisseur d’accès à Internet (définition AFA : comptes payants sur une base forfaitaire mensuelle).

(b) Si l’opérateur de boucle locale est lui même fournisseur d’accès, il comptabilise ses revenus des forfaits sur la ligne " Revenus des forfaits à Internet bas débit ".
l’abonné possède un compte d’accès gratuit (sans abonnement mensuel) chez un fournisseur d’accès et ne paye que ce qu’il consomme (" pay as you go ") directement à l’opérateur de boucle locale (définition AFA : comptes d’accès gratuits ou facturés à l’usage).

Volumes
(en millions de minutes)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Ens. des vol. Internet facturés
aux clients finals (dt ISPs)

17 021

15 825

14 985

19 500

18 971

+11,5%

dont collecte pour les ISPs

11 927

11 767

11 171

14 014

14 853

+24,5%

Afin de mieux rendre compte de l’évolution de l’Internet à haut débit, l’observatoire des marchés de l’ART restitue désormais non seulement le nombre des abonnés des opérateurs licenciés, mais aussi le nombre d’abonnements vendus par les opérateurs licenciés aux FAIs non licenciés, qui les revendent au client final. Les donnés publiques de l’Aform pour le câble et de France Télécom pour l’ADSL sont données à titre indicatif dans le 2ème tableau.

Les abonnés Internet
(unités)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Abonnés à Internet bas débit (*)

6 990 500

7 056 000

7 425 000

7 469 000

7 490 000

+7,1%

Abonnés à Internet haut débit
(câble, xdsl, BLR…) (**)

734 500

884 000

1 040 000

1 590 975

2 083 978

+183,7%

Total des abonnés Internet

7 725 000

7 940 000

8 465 000

9 059 975

9 573 978

+23,9%

(*) Source : données de l’ AFA (1)
(**) Source : données de l’ AFA jusqu’au troisième trimestre 2002, données de l’observatoire des marchés de l’ART à partir du quatrième trimestre 2002.

Le parc d’abonnés Internet avec plus de 500 000 nouveaux abonnés au cours du premier trimestre 2003, affiche une progression de près de 24% en un an. Le marché du haut débit enregistre à nouveau une très forte progression annuelle (+183%) et également trimestrielle (+31%), et dépasse les deux millions de clients.

Les abonnés Internet haut débit
(unités)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Abonnés à Internet par le câble
(source AFORM) (2)

208 663

233 579

250 053

282 992

312 707

+49,9%

Abonnés à Internet par ligne ADSL
(source FT)

558 803

695 289

838 340

1 361 377

1 837 000

+228,7%


Le total des deux lignes du tableau ci-dessus n’est pas égal aux chiffres de la rubrique " abonnés à Internet haut débit " du tableau précédent, car les données relatives au câble recueillies par l’AFORM portent sur tous ses adhérents, titulaires ou non d’une licence auprès de l’ART.

1) AFA :Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (www.afa-france.com). Selon la définition de l’AFA, sont comptabilisés : les comptes d'accès gratuits ou facturés à l'usage qui font l'objet d'au moins une connexion dans les 40 derniers jours, et tous les comptes payants sur une base forfaitaire mensuelle (incluant ou non un forfait téléphonique, particuliers et professionnels). L’AFA rassemble les données des opérateurs suivants : AOL France, 9 Online, Club Internet, Free, Inter PC, NC, Noos, Tiscali France, UPC France, Wanadoo.

2) AFORM : Association Française des Opérateurs de Réseaux Multiservices( www.aform.org

2.3 La téléphonie mobile

Comme pour les trimestres précédents, le marché des mobiles reste nettement orienté à la hausse avec une progression annuelle de 13,5% en chiffre d’affaires et de 19,4% en volume. Grâce aux SMS, le transport de données sur réseaux mobiles enregistre la plus forte progression du secteur avec un chiffre d’affaires en hausse de 68% sur un an.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Téléphonie mobile

2 604

2 695

2 853

2 914

2 876

+10,4%

dont communications internationales
sortantes

103

94

116

107

103

+0,8%

Transport de données sur réseaux
mobiles

146

157

174

192

245

+68,2%

dont SMS

142

151

168

184

226

+59,2%

Ensemble téléphonie Mobile

2 750

2 852

3 028

3 105

3 121

+13,5%


Autres services Mobiles*

4

3

6

6

3

-9,9%

*Réseaux mobiles satellitaires, radiomessagerie

Ensemble du marché

2 754

2 856

3 033

3 111

3 124

+13,5%

En ce qui concerne les volumes, on note la progression significative du volume des communications de mobile à mobile, que ce soit vers des mobiles du même réseau ou vers ceux d’un réseau tiers.

Volumes
(en millions de minutes)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Communications vers fixe national

4 575

4 515

4 690

4 939

5 121

+11,9%

Communications vers mobiles du
même réseau*

4 675

4 918

4 881

5 572

5 838

+24,9%

Communications vers réseau tiers

2 763

2 946

2 986

3 222

3 406

+23,3%

Communications internationales sortantes

191

201

219

205

210

+9,6%

Roaming out 8)

73

84

178

87

89

+21,3%

Ensemble téléphonie Mobile

12 250

12 616

12 887

13 994

14 630

+19,4%

* : ces volumes de communications incluent notamment les appels de consultation de messagerie vocale.

8) Le roaming out correspond aux appels passés à l'étranger par les abonnés des opérateurs mobiles français.

Volume de SMS
(millions d’unités
)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
T03/1T02

Nombre de SMS facturés durant le
trimestre

1 357

1 371

1 487

1 662

1 969

+45,1%

L’augmentation continue du nombre de SMS est à mettre en corrélation avec la hausse des revenus que ceux-ci génèrent (cf. tableau page 13).

Les données de parc

Parc
(unités
)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Téléphonie mobile

37 322 594

37 705 001

37 797 346

38 585 200

38 995 277

+4,5%

dont abonnements ou forfaits

19 332 700

19 789 934

20 558 210

21 479 700

22 131 410

+14,5%

dont cartes prépayées

17 989 894

17 915 067

17 239 136

17 105 500

16 863 867

-6,3%

dont cartes prépayées
actives
9)

16 989 017

16 878 978

16 411 262

16 415 670

16 084 044

-5,3%

Avec un parc de près de 39 millions d’abonnés, le taux de pénétration du mobile dans la population atteint 64,5% à la fin du premier trimestre 2003. Le marché continue à se restructurer en faveur des formules forfaitaires qui représentent au premier trimestre 2003, 56,8% du parc total contre 43,2% pour les formules pré-payées. Il y a un an, ces parts de marché étaient respectivement de 48,2% pour les formules forfaitaires et de 51,8% pour les formules prépayées.

______________________________________
9) une carte prépayée est dite active si le client a émis ou reçu au moins un appel pendant les 3 derniers mois. Seuls les appels téléphoniques sont considérés, qu'ils soient gratuits ou payants. Les SMS ne sont pas pris en compte dans le calcul.


Les indicateurs par abonnés


En euros

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Facture mensuelle moyenne
sortante par abonné (1)

24,7

25,3

26,7

27,1

26,8

+8,6%


(1)
Cet indicateur est calculé en divisant le chiffre d’affaires de la téléphonie mobile du trimestre N par une estimation du parc moyen d’abonnés du trimestre N [(parc total d’abonnés à la fin du trimestre N + parc total d’abonnés à la fin du trimestre N-1) / 2]. Cet indicateur, qui n’intègre pas les revenus de l’interconnexion, ni ceux des services avancés, est distinct de l’indicateur traditionnel de revenu moyen par abonné (ARPU).


En minutes

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Volume de trafic mensuel
moyen par abonné
(2)

109,8

112,1

113,8

122,0

125,8

+14,3%

(2) Cet indicateur est calculé en divisant le volume de trafic de la téléphonie mobile du trimestre N par une estimation du parc moyen d’abonnés du trimestre N [(parc total d’abonnés à la fin du trimestre N + parc total d’abonnés à la fin du trimestre N-1) / 2]


En unités

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Nombre de SMS mensuel
moyen par abonné (3)

12,2

12,2

13,1

14,5

16,9

+38,9%

(3) Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de SMS du trimestre N par une estimation du parc moyen d’abonnés du trimestre N [(parc total d’abonnés à la fin du trimestre N + parc total d’abonnés à la fin du trimestre N-1) / 2].

Le nombre mensuel moyen de SMS par abonné est en progression continue avec près de 17 messages au premier trimestre contre 14,5 au quatrième trimestre 2002. Le volume de trafic mensuel moyen par abonné est également en progression avec une hausse de plus de 14% enregistrée sur un an.


2.4 Les autres composantes du marché

2.4.1 Les services avancés

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Services avancés

475

468

454

485

492

+3,5%

Opérateurs fixes

384

368

349

372

354

-7,7%

Opérateurs mobiles

92

100

105

113

138

+50,2%

Volumes
(en millions de minutes)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Services avancés

2 410

2 377

2 380

2 581

2 570

+6,6%

Opérateurs fixes

2 143

2 097

2 082

2 277

2 261

+5,5%

Opérateurs mobiles

267

280

298

304

308

+15,6%

2.4.2 Les liaisons louées et le transport de données (opérateurs fixes)

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Liaisons louées

595*

552

557

579

552

-7,3%

Transport de données

129

112

108

133

111

-14,3%

* chiffre révisé

2.4.3 Les autres services liés au service téléphonique

Les services de renseignements

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Renseignements, ventes
d'annuaires et publicité

92

81

84

83

80

-13,5%

Opérateurs fixes

79

66

67

67

63

-20,6%

Opérateurs mobiles

13

15

17

17

17

+32,1%

Les terminaux et équipements

Les revenus liés à la vente et à la location des terminaux et équipements sont saisonniers, en particulier pour les opérateurs mobiles. Le poids des opérateurs autorisés est faible sur ce segment de marché.

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Terminaux et équipements

371

424

390

781

371

0,0%

Opérateurs fixes

163

145

147

182

154

-5,1%

Opérateurs mobiles

208

279

243

599

216

+4,0%

2.4.4 Les services d’hébergement et de gestion de centres d’appels

Chiffres d’affaires
(en millions d’euros)

1er trim
2002

2ème trim
2002

3ème trim
2002

4ème trim
2002

1er trim
2003

Variation
1T03/1T02

Hébergement, gestion de centres d’appels

12

12

10

11

7

-39,8%

Tous les observatoires trimestriels et annuels

2016

Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2015

Smiley L'année 2015

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2014

Smiley L'année 2014

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2013

Smiley L'année 2013

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre

2012

Smiley L'année 2012

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2011

Smiley L'année 2011

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2010

Smiley L'année 2010

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2009

Smiley L'année 2009

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2008

Smiley L'année 2008

Smiley 4ème trimestre
Smiley
 3ème trimestre
Smiley
 2ème trimestre
Smiley
 1er trimestre


2007

Smiley L'année 2007

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
Smiley 2ème trimestre
Smiley 1er trimestre


2006

Smiley L'année 2006

Smiley 4ème trimestre
Smiley 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2005

Smiley L'année 2005

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2004

Smiley L'année 2004

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2003

Smiley L'année 2003

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2002

Smiley L'année 2002

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2001

Smiley L'année 2001

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre


2000

Smiley L'année 2000

 4ème trimestre
 3ème trimestre
 2ème trimestre
 1er trimestre

1999

Smiley L'année 1999

1998

Smiley L'année 1998